À la UneComptabilité

Comment faire sa comptabilité : soi-même ou avec un expert-comptable ?

faire sa comptabilité seul ou avec un expert comptable

Comment faire sa comptabilité ?

Faire sa compta soi-même ou la déléguer à un expert-comptable ?

Vous vous lancez dans l’entreprenariat ou vous changez de statut ? Vous visez l’efficacité pour faire croître votre chiffre d’affaires. Les tâches administratives telles que la comptabilité vous semblent chronophages et ne sont pas votre cœur de métier. Le respect de vos obligations comptables et fiscales est pourtant indispensable au succès de votre entreprise. Alors, entre déléguer toute la gestion à un expert-comptable ou tenir soi-même sa comptabilité, comment choisir la meilleure solution ? Nous faisons le point sur vos obligations et sur les avantages et inconvénients de chaque méthode.

comment faire sa comptabilité seul
copyright elnariz stock.adobe.com

Connaître les obligations comptables et fiscales

En France, la simplification administrative est fréquemment mise en avant mais les entrepreneurs ont plutôt le sentiment de se noyer parmi toutes leurs obligations comptables, administratives et fiscales. Être au cœur de la gestion de son entreprise fait pourtant partie des points forts de l’entrepreneur. Il peut ainsi prendre les bonnes décisions et anticiper les problèmes de trésorerie, de marge ou autre.

Les obligations comptables et fiscales varient en fonction de nombreux paramètres :

  • le statut juridique de l’entreprise : entreprise individuelle ou société, seul ou à plusieurs associés. Par exemple, en entreprise individuelle, vous pouvez opter pour une comptabilité super-simplifiée en deçà d’un plafond de chiffre d’affaires.
  • la nature de son activité : bénéfices industriels et commerciaux (BIC) en comptabilité d’engagement ou bénéfices non commerciaux (BNC) en comptabilité de trésorerie, sauf exception.
  • le régime fiscal : régime réel normal (qui impose de déposer annuellement bilan, compte de résultat et annexe et de tenir une comptabilité complète), régime réel simplifié ou régime micro-social et micro-fiscal (micro-entrepreneur, anciennement connu sous le terme auto-entrepreneur).

Deux grands régimes comptables coexistent : la comptabilité d’engagement (enregistrement des événements à leur date de réalisation) et la comptabilité de trésorerie (enregistrement des événements à leur date de paiement).

Entre une société soumise à l’IS (impôt sur les sociétés) et une micro-entreprise, les obligations vont évidemment être différentes. Dans tous les cas, tenir une comptabilité, même simplifiée, reste une obligation pour toutes les entreprises.

Faire sa compta seul ou la déléguer ? Comment trouver la bonne solution ?

Si vous ne souhaitez pas déléguer toute votre gestion à un expert-comptable, il vous faut les bons outils ! Parce que vous devez être opérationnel sur un grand nombre de sujets dans l’entreprise, vous entourer de solutions fiables est indispensable. D’autant plus que les coûts de solutions SAAS 100 % en ligne sont très accessibles. Faire sa comptabilité seul ne signifie pas la faire sur un boulier ou sur un tableur !

Faire sa comptabilité seul : les avantages

En premier lieu, tenir soi-même la comptabilité de son entreprise vous assure d’avoir une vision juste et en temps réel de la situation. C’est évidemment indispensable à tout chef d’entreprise. Le moindre retard de paiement d’un client, la moindre baisse de commande, le moindre signal d’alerte sont immédiatement visibles. Cela vous permet de réagir vite pour rétablir la situation, et non pas après la réception d’un bilan trimestriel ! Ainsi, vous pouvez réaliser plus facilement une analyse fine de la gestion pour dégager des marges de manoeuvre et des perspectives de croissance.

Pour un coût modique, vous disposez d’un logiciel qui vous permet d’automatiser la saisie comptable des opérations récurrentes en un clic. Généralement, vous pouvez personnaliser le logiciel en fonction de votre métier. Vous gagnez du temps et de l’argent. En plus, vous limitez les risques d’erreur : une saisie aberrante sur une facture d’un client ou sur une dépense vous saute aux yeux immédiatement.

Pas besoin d’avoir une formation de comptable ! Le langage est simple et clair, sans jargon technique, accessible sans apprendre le plan comptable général par cœur.

Faire sa comptabilité seul : les inconvénients

Face à tous ces avantages, quels sont les freins à la tenue d’une comptabilité interne ?

En premier lieu, la peur de perdre du temps sur des tâches chronophages et sans valeur ajoutée. En réalisant en interne votre comptabilité, vous créez facilement un devis qui se transforme en facture et finit dans votre liasse fiscale en fin d’année. L’automatisation adaptée aux opérations fréquentes dans votre métier et associée au rapprochement bancaire vous font au contraire gagner un temps précieux.

Le risque juridique est également souvent un frein : face à la multiplication des règles et aux changements fréquents de législation, vous avez peur de ne pas être informé des modifications de vos obligations. Mais, ici encore, l’appui d’une solution logicielle vous garantit une mise à jour donc aucun risque de réaliser une opération erronée.

L’absence de conseil en matière d’optimisation fiscale est sans doute le principal inconvénient lorsque l’on fait sa comptabilité seul. Mais ce point peut facilement être levé en consultant de temps à autre un expert-comptable sur une prestation spécifique de conseil : gestion de la croissance, optimisation de vos choix fiscaux, etc. C’est là que son expertise prend tout son sens, plus que dans la facturation de votre saisie comptable. Vous pouvez aussi faire valider votre comptabilité annuelle par un expert-comptable ou lui donner un accès à la comptabilité que vous tenez vous-même. Toutes les solutions sont envisageables !

Découvrez nos solutions métiers pour faire sa compta soi-même facilement avec macompta.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *