Non classé

Télétravail : Comment éviter la prison dorée ?

télétravail : éviter le piège de la prison dorée

Télétravail : Comment éviter la prison dorée ?

 

La crise sanitaire Covid19  a obligé une majorité d’entreprise à mettre en place le télétravail à 100%. Pour celles qui ne pratiquaient pas ce mode de travail régulièrement, il a fallu faire preuve d’agilité pour s’organiser.

Utilisation des ordinateurs ou téléphone personnels, télétravail en parallèle de garde des enfants, problèmes de connexion, confinement… L’expérience a pu se révéler chaotique par moment pour certains et elle n’est pas représentative du cadre « normal » du télétravail.

Cependant, la période à au moins eu le mérite d’initier un grand nombre de personnes à ce mode de travail, tant du côté employé qu’employeur.

Coté employé, souvent, on remarque que passés les premiers jours à s’extasier de pouvoir se lever 5 minutes avant sa première réunion ou de rester en slip jusqu’à 17h00, l’intérêt s’essouffle. On se surprend même à repenser avec mélancolie à ce collègue imbuvable.

Finalement,on ne prends que très peu de pauses (voire pas du tout), on a du mal à déconnecter le soir, on peut manquer de motivation… et la journée de télétravail semble bien plus longue qu’au bureau…

Quelques conseils pour mieux vivre son télétravail :

  • Déculpabiliser :

Votre patron aussi prends des pauses. D’ailleurs il est peut être en slip lui aussi. Il est normal de prendre des pauses et de ne pas toujours répondre à la première sonnerie ! Le télétravail repose sur la confiance et celle-ci doit être entretenue par les managers comme les salariés, sans cela le système n’est pas viable dans le temps.

  • Recréer un cadre :
    • S’habiller (pas besoin d’être en costume ou tailleur, mais une tenue confortable) et planifier les taches à l’avance pour être sûr de ne pas se démotiver en cours de journée.
    • Essayer de se créer un espace dédié au travail. Le mieux bien sûr est d’avoir un bureau dans une pièce fermée. Sinon, on opte pour un espace calme avec la place nécessaire pour s’installer au mieux, avec une chaise adaptée.

 

  • Communiquer (presque) comme au bureau :

Un désavantage lié au télétravail est la perte de la communication informelle, que l’on a à la machine à café ou dans les couloirs. Bien que le télétravail permette de travailler sur des sujets de fond, sans être dérangé sans arrêt, il est nécessaire de continuer à communiquer avec ses collègues pour ne pas perdre le lien humain. On privilégie également les réunions avec la caméra, pour continuer de percevoir la communication non-verbale.

 

  • Faire une vraie coupure en fin de journée :

Balade, sport ou autre activité… Car on ne fait plus ce trajet quotidien entre le lieu de travail et le domicile, qui marquait inconsciemment la fin de notre journée de travail. Il est donc nécessaire de trouver une autre rituel pour signifier au cerveau que la journée est terminée. De même, il est préférable de couper son téléphone pro et ne pas regarder ses mails le soir.

 

  • Profiter !

Certains adorent, d’autres détestent, il n’en reste pas moins qu’en mode hybride, (un à trois jours par semaine), le télétravail présente de nombreux avantages : Responsabilité environnementale, précaution sanitaire, hausse de la concentration, gain de productivité et de temps, conciliation vie privée et vie professionnelle…Et semble devenir un sujet omniprésent pour la plupart des entreprises post Covid19 !

 Article rédigé par Claire Heurtier diplomée du Master Programme Grande Ecole Spécialité Ressources Humaines-ESC La Rochelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *