Droits des sociétés/commercialesFiscalité

Les SCI, à quoi ça sert : avantages et inconvénients

à quoi sert une sci ?

Vous souhaitez créer une Société Civile Immobilière mais vous voulez surtout connaître les tenants et les aboutissants de ce type de structure ? Dans cet article, on fait le point sur la société civile immobilière. On vous dit tout sur les avantages et les inconvénients d’une SCI.

Qu’est-ce qu’une société civile immobilière ?

La SCI, pour société civile immobilière est une société qui permet la gestion d’un patrimoine immobilier en impliquant plusieurs personnes. En effet, la structure juridique de la SCI implique nécessairement un minimum de 2 personnes. Chaque membre de la SCI dispose du même statut : celui d’associé. Au sein de la SCI, le statut d’associé donne droit à des parts sociales qui sont réparties proportionnellement en fonction de l’apport de chacun. La totalité de ces parts sociales forment le capital social de la SCI.

Au côté des associés, on pourra aussi retrouver des gérants de la SCI. Ceux-ci peuvent être des personnes morales et physiques. Ils doivent être choisis par les associés.

Bon à savoir : Comme pour n’importe quelle société, il est important de rédiger les statuts d’une SCI. Ce sont ces statuts qui permettront de régir le fonctionnement de la société. Les statuts permettent notamment de traiter les modalités de vote lors d’une prise de décision.

Quels sont désormais les avantages & les inconvénients d’une SCI ?

Les avantages et inconvénients d’une SCI

Les avantages de la SCI se déclinent principalement autour de deux axes : la gestion et la transmission d’un patrimoine immobilier.

Avantage numéro 1 de la SCI : La gestion d’un patrimoine

Pour gérer son patrimoine, la société civile immobilière est un outil de premier plan. Avec comme premier avantage celui de permettre à plusieurs associés d’acheter et de gérer un ou des immeubles, dans un cadre organisé ; apports financiers, nomination du gérant, entrée ou sortie des associés, règles de prise de décision des associés … la SCI propose des règles claires et bien plus souples que si le bien est acheté en indivision.

Les associés peuvent ainsi mettre des capitaux en commun pour acheter un bien et désigner un gérant qui sera en charge de la gestion courante. Via la SCI, une séparation stricte est effectuée entre le patrimoine de la société et celui des associés.

Cependant cette séparation n’est pas sans limite. L’associé est responsable des dettes de la SCI, en proportion de sa participation dans le capital, si celle-ci est insolvable.

D’un point de vue fiscal, la détention d’un bien en SCI offre également plus de souplesse qu’une détention directe. En effet, la SCI peut opter pour l’impôt sur les sociétés ou rester dans le régime de droit commun. Dans ce cas, les associés sont taxés à l’impôt sur le revenu, en fonction de leur quote-part de bénéfice, calculé selon les règles des revenus fonciers.

Dans le cadre de la famille, la création d’une SCI dite « familiale » permettra aussi aux parents de sortir les biens de leur propre patrimoine. Permettant ainsi, de limiter leur impôt sur la fortune immobilière.

Avantage numéro 2 de la SCI :  La transmission d’un patrimoine

Pour céder un bien immobilier, la SCI est un outil fréquemment utilisé. En effet, via une SCI, il est possible de céder des parts selon les règles de la succession en ligne directe. C’est-à-dire que tous les 15 ans, il sera possible de céder 100 000 € de parts par enfant. Une opération impossible à effectuer avec un bien physique.

L’autre avantage de la SCI dans la transmission du patrimoine est qu’elle permet de contourner l’indivision d’un bien. En effet, les donataires héritent non pas d’un bien immobilier mais de parts d’une société. Des parts qu’il est alors possible de donner sans vendre le ou les biens immobiliers associés à celles-ci. Pour le donateur, la SCI permet également de transmettre un bien tout en conservant la gestion de celui-ci.

Quelques inconvénients à créer une société civile immobilière

Ils sont mineurs. Étant donné qu’une SCI est une société, elle est soumise à un certain nombre d’obligations légales :

  • Rédaction des statuts et formalités de création (par un notaire, un avocat, un expert comptable ou sur un site spécialisé).
  • Tenue d’une assemblée générale annuelle.
  • Tenue d’une comptabilité, déclaration de résultat (liasse fiscale).

Macompta.fr, votre partenaire pour gérer facilement votre SCI

Lancé en 2009, Macompta.fr propose une approche nouvelle et rafraichissante de la comptabilité. Avec sur le plan de la société civile immobilière, des logiciels de gestion qui permettront de gérer sa SCI de A à Z. Les logiciels Macompta.fr se déclinent sous plusieurs thématiques :

  • La comptabilité d’une SCI
  • Les immobilisations de la SCI
  • Un module de gestion client avec devis et facturation
  • La gestion de la liasse fiscale

Pour l’utilisateur désireux de se lancer dans l’aventure de la SCI, un guide sur la comptabilité des SCI est téléchargeable gratuitement sur le site internet Macompta.fr. Le guide permettra à la fois d’apporter des réponses aux thématiques comptables et fiscales de la SCI mais il renseignera aussi sur le paramétrage et l’utilisation des outils et des logiciels de gestion proposés par le site. Avec par exemple une aide au paramétrage du logiciel Devis / Factures.

Le véritable point fort de ce guide ? Offrir une grille de lecture à la fois complète et sans utilisation de jargon comptable. Un guide qui permettra aux utilisateurs débutants de disposer d’une méthodologie et de mieux comprendre les fonctionnalités indispensables à la gestion de leur SCI.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *