ComptabilitéLes outils

E-commerce et comptabilité : les bonnes pratiques

Ca y est, vous avez décidé de lancer votre e-commerce ! Vous avez même surement déjà un catalogue d’articles et votre site est prêt à voir le jour. Peut-être avez vous préféré faire confiance à un site tiers, et vous lancer sur une marketplace ? Une question reste : Qu’en est-il de la comptabilité? Faisons le point ensemble sur les points à ne pas négliger si vous décidez de vous lancer dans la vente en ligne.

E-commerce : quelles obligations comptables et fiscales ?

En 2020, les ventes en ligne atteignaient 112 milliards d’euros grâce à 1,5 million d’acheteurs supplémentaires. Rien qu’en France, cela représentait 1,8 milliard de transactions réalisées par  41,6 millions de cyberacheteurs (source Fevad).

Vous lancez votre activité en ligne, et vous vous posez surement beaucoup de questions. La première question à se poser est celle de la forme juridique et du régime fiscal : micro-entreprise (ex auto entreprise), entreprise individuelle au réel ? Société à l’impôt sur les sociétés ? Chaque forme juridique et régime fiscal présente des avantages et des inconvénients et vous devrez prendre le temps d’étudier chaque solution pour choisir la plus adaptée à votre situation. La micro entreprise représente aujourd’hui un bon moyen de se lancer car ce statut est extrêmement simplifié. Attention, au delà d’un certain seuil de chiffre d’affaires (176 200 € pour la vente de biens et 72 600 € pour des prestations de services), vous devrez choisir une autre forme juridique plus adaptée.

 

Un autre point à ne pas négliger : vos conditions générales de vente, que l’on appelle également les CGV. Elles sont là pour encadrer juridiquement la relation entre professionnels et clients. Vous devrez notamment y mentionner vos délais de livraison, ainsi que les informations relatives au droit de rétractation. Si vous hésitez sur la forme juridique la plus adaptée, ou que vous avez besoin de conseils pour rédiger vos conditions générales de vente, nous vous conseillons de vous faire accompagner par un avocat.

 

Vendeurs Amazon, Prestashop, Cdiscount ou Shopify ?  Les bonnes pratiques :

Marketplace ou création de votre propre site de vente en ligne ? La question doit se poser ! Ces 2 options offrent forcément des avantages et des inconvénients et vous devrez peser le pour et le contre pour savoir quelle solution est la plus adaptée à votre situation. Bien entendu, rien ne vous empêche de créer votre site et également d’être présent sur les marketplaces.

Avoir votre propre site de vente en ligne vous permettra de développer une identité forte et de personnaliser vos pages produit.

Etre présent sur des marketplaces telles que EBay, Amazon ou Cdiscount vous permettra de bénéficier de leur large notoriété. En revanche vous devrez vous plier à leurs règles qui parfois peuvent être très strictes.

Classement sites e-commerce
   Source Fevad

Si vous le souhaitez, vous pourrez vous rapprocher de la Fevad (Fédération du e-commerce et de la vente à distance). Il s’agit d’un syndicat professionnel français, regroupant plus de 500 entreprises ayant une activité de vente à distance.

Site de vente en ligne? Marketplace? Quel que soit votre choix, concernant votre comptabilité, une chose est sûre : vous devrez respecter les règles imposées par l’administration fiscale.

Comment macompta.fr vous accompagne dans la gestion de votre site e-commerce ?

E-commerce et comptabilité? Facile avec macompta.fr ! Vous pourrez gérer toute votre activité de A à Z, du premier devis au bilan en passant par vos bons de livraison et factures ! Les logiciels macompta.fr sont adaptés à toutes les formes juridiques : sociétés commerciales (SAS, SARL, EURL, etc), ainsi qu’aux entreprises individuelles et auto-entrepreneurs.

  • Le logiciel de comptabilité macompta.fr

Que vous soyez auto-entrepreneur, entreprise individuelle ou société, le logiciel de comptabilité macompta.fr vous offre la possibilité de mettre en place une synchronisation avec vos comptes bancaires. Bonne nouvelle : cette fonctionnalité est incluse dans le tarif de votre abonnement ! Voici une rapide liste des banques disponibles : Allianz, Banque Populaire, BNP, Boursorama, Caisse d’Épargne, CIC, Crédit Agricole, Crédit Mutuel, Hello bank!, La Banque Postale, LCL, N26, Revolut, Shine, Société Générale et bien d’autres ! Vous ne trouvez pas votre banque? N’hésitez pas à contacter notre assistance et nous nous ferons un plaisir de vérifier avec vous si la synchronisation de celle-ci est possible sur macompta.fr.

  • Le logiciel devis/factures macompta.fr

Si vous passez par une marketplace, votre facturation est certainement gérée en direct par la plateforme elle même.  La marketplace facture vos clients et vous reverse le prix de vente nette de commissions. Vos transactions passent par votre compte bancaire. Nous vous recommandons de mettre en place une comptabilité de trésorerie (recettes/dépenses) ainsi qu’une synchronisation bancaire. Vous pourrez réaliser vos imputations comptables en quelques clics. 

Si vous gérez directement votre propre site marchand, vous devrez émettre vous-même vos factures à destination de vos clients. Le logiciel Devis/Factures macompta.fr vous permet d’éditer des devis, des bons de livraison, des factures ainsi que des avoirs. Notre logiciel est conforme aux exigences de l’administration fiscale Française et vous permet de gagner un temps précieux. 

Le saviez vous? Depuis le 1er janvier 2018 les factures réalisées sous Excel sont interdites pour les e-commerçants.

Si les règlements de vos clients interviennent après l’émission de votre devis ou de votre facture vous pourrez opter pour une comptabilité créances/dettes vous permettant de gérer vos comptes clients. Le lettrage des comptes permet le pointage des devis ou factures avec les règlements en banque. En cas de validation d’une facture, l’écriture comptable est générée automatiquement pour vous permettre de gagner encore plus de temps !

Avec les logiciels macompta.fr, la gestion des taux de TVA est entièrement personnalisable. Vous pourrez indiquer si vous être assujetti ou non, ainsi que votre régime fiscal (normal ou simplifié). Le logiciel vous permet également de générer vos écritures de TVA.

>> A lire également : 5 minutes pour comprendre la réforme TVA E-commerce 2021

Si ce n’est pas encore le cas, nous vous invitons à tester tous nos logiciels gratuitement et sans engagement pendant un mois en cliquant ici. Vous pourrez ainsi accéder à tout notre contenu en ligne (FAQ, vidéos tuto, guides…) depuis le menu « Assistance » puis « Questions fréquentes ».

 

Vous n’avez pas encore testé notre logiciel de comptabilité ? N’attendez-plus et testez gratuitement pendant 30 jours l’ensemble de nos outils 100% web

Essayez gratuitement