Comptabilité

Comptabilité d’engagement ou comptabilité de trésorerie ?

Comptabilité d’engagement ou comptabilité de trésorerie

Comptabilité d’engagement ou comptabilité de trésorerie ? Pour tenir sa comptabilité, c’est une des premières questions à se poser. 

Ce choix est très important car il a des répercussions sur la façon dont vous allez tenir votre comptabilité. Il influencera donc ce que vous allez obtenir en termes de suivi de gestion.

Il existe deux types de comptabilité. La première est la comptabilité recettes/dépenses. Elle est également appelée « comptabilité de trésorerie ». La seconde est la comptabilité créances/ dettes, également appelée « comptabilité d’engagement ».

La comptabilité de trésorerie : 

C’est un système simple à comprendre et à mettre en œuvre ; La saisie se fait rapidement, en suivant le compte en banque ou la caisse. Les achats et ventes ne sont enregistrés qu’au moment de leur paiement, en une seule écriture. C’est simple et rapide, surtout avec l’import bancaire automatique. On ne comptabilise les factures non payées qu’en fin d’exercice, pour le bilan. En revanche, ce type de comptabilité ne vous donne aucune information sur les transactions qui ne sont pas encore payées. Vous ne pouvez donc pas suivre les factures clients en attente de règlement ou factures fournisseurs à payer avec votre comptabilité.

Ces caractéristiques en font un système adapté aux entreprises dont les opérations sont réglées comptant ou dans des délais rapprochés. Il peut s’agir d’entreprises dont la clientèle est composée de particuliers (commerce de détail, artisans, commerce en ligne). C’est également le système le plus adapté aux petites associations.

La comptabilité d’engagement :

Cette version donne une information plus complète. Les opérations de vente ou d’achat sont enregistrées en comptabilité dès l’émission ou la réception des factures. Les comptes clients et fournisseurs permettent à tout moment de connaître les factures à encaisser ou à payer et on connait tout de suite le résultat des opérations, même si elles ne sont pas payées. En revanche la saisie est aussi deux fois plus longue et impose des pointages réguliers.

Si vous avez des encours clients ou fournisseurs importants, ce système est plus adapté.

type de comptabilité

Conséquence de votre choix dans macompta.fr :

Lorsque le type de comptabilité choisi est « recettes dépenses », le site vous propose de saisir vos opérations dans les menus Banque, Caisse ou Note de frais. Si vous choisissez l’option « créances et dettes », le site vous proposera en plus des menus de saisie des Factures clients et Factures fournisseurs.

Quel système choisir ?

En règle générale, les professions libérales tiennent une comptabilité de trésorerie. les SCI n’ayant pas opté pour l’impôt sur les sociétés (imposition en revenus fonciers), les petites associations non fiscalisées font de même.

Les autres entreprises individuelles et les sociétés commerciales, quelle que soit leur forme juridique, qui ne dépassent pas les seuils du régime simplifié d’imposition, ont le choix, en cours d’exercice, entre la comptabilité de trésorerie et la comptabilité d’engagement. Pour les entreprises qui dépassent les seuils, les règles fiscales imposent de tenir une comptabilité d’engagement.

Les seuils du régime simplifié en bénéfices industriels et commerciaux sont les suivants : Chiffre d’affaires inférieur à 247 K€ en prestations de services ou à 818 K€ en activité d’achat revente, de ventes à consommer sur place, ou prestations de logement. Pour les agriculteurs, le seuil est de 352,000 €.

En fin d’exercice, la présentation du bilan est identique que l’on soit en comptabilité de trésorerie ou d’engagement.

Si votre situation fiscale vous laisse le choix entre les deux systèmes, celui-ci peut se faire en fonction du temps à passer et des informations que vous attendez de votre comptabilité en cours d’exercice. En B to C, si les opérations sont payées comptant, la tenue d’une comptabilité de trésorerie est possible. En B to B, compte tenu du crédit client et fournisseurs, il est préférable de passer en comptabilité d’engagement.

Si vous hésitez toujours entre les deux systèmes, commencez par le plus simple, la comptabilité de trésorerie. Vous pourrez toujours basculer en comptabilité d’engagement lorsque vous ressentirez le besoin d’avoir un suivi plus complet de vos comptes clients et fournisseurs.