À la Une

Création d’entreprise : les étapes clés pour réussir

création d'entreprise toutes les étapes pour réussir

Créer une entreprise est une aventure passionnante qui nécessite une bonne organisation. En plus de la passion et de l’idée, la réussite d’une création d’entreprise passe par le suivi d’un certain nombre d’étapes essentielles. 

Étape 1 – Création d’entreprise, l’adéquation idée / personne / entreprise

Toutes les bonnes idées ne font pas de belles entreprises. L’idée doit se concrétiser en un produit ou un service, qui rencontre un public à un prix acceptable, tout en dégageant des marges suffisantes. C’est ce que les start-ups appellent le product market fit. Votre cible de clients potentiels doit comprendre parfaitement votre produit, vouloir l’acheter et le recommander autour d’eux. 

Second point essentiel : toutes les personnes ne font pas de bons entrepreneurs ! Avez-vous bien réfléchi à votre disponibilité, à votre soutien familial, à votre sécurité matérielle en cas d’échec, à votre capacité à gérer la pression ? 

Vous devez aussi réfléchir à vos compétences : que savez-vous bien faire ? Qu’allez-vous déléguer ? Par exemple, les tâches administratives et financières vous ennuient ? Elles sont indispensables car sans suivi efficace, nulle réussite entrepreneuriale ! Adoptez les bons outils comme un logiciel de comptabilité et de gestion ! Avec Macompta, des devis à la déclaration de TVA, tout devient simple, intuitif et évolutif. 

Et vous pouvez vous concentrer sur votre cœur de métier. Le principal problème de l’entrepreneur devient vite le temps : gérer la structure et éventuellement les premiers salariés, trouver et conserver des clients satisfaits, se faire connaître, se faire payer, réseauter, etc. Dès le début, adopter des solutions gain de temps est la clé de la réussite. 

 

Étape 2 – Rédiger un business plan réaliste

L’adéquation produit / marché vous aide à rédiger l’indispensable business plan. Quitte à réaliser un tableau plus complexe, prévoyez des hypothèses basses, moyennes et hautes. Dès le démarrage de votre entreprise, suivez chaque mois la corrélation entre prévisionnel et réalité pour comprendre les écarts, les rectifier et creuser dans le détail des données chiffrées. 

Ici un modèle de prévisionnel : https://www.macompta.fr/creation-entreprise/index

Le business plan est indispensable si vous cherchez des financements extérieurs : prêts bancaires, business angels, prêts d’honneur, etc. Mais c’est surtout une étape essentielle pour vous projeter dans la réalité de votre projet. 

Astuce : attention à la trésorerie ! Trop d’entreprises échouent en raison d’une trésorerie moribonde. Pour obtenir une vision juste, vous devez estimer le délai de paiement de vos clients et de vos fournisseurs, ainsi que les échéances de vos charges (TVA, URSSAF, etc.). Quel est votre cycle de vente ? Quelle est la durée de vie d’un client ? Est-ce un paiement récurrent ? Quels sont les circuits de décision côté client ? 

 

Étape 3 – Choisir la meilleure structure juridique pour votre entreprise

Quelle est votre ambition ? Si vous vous lancez en freelance, commencez en micro-entreprise. Lorsque vous atteindrez 72 600 € HT de chiffre d’affaires, il sera temps de créer une société ! Si, dès le démarrage, vous avez besoin de salariés et d’investissements massifs, créer une société (SAS ou SARL) répond mieux à votre besoin. Si vous créez seul mais avec l’ambition de grandir rapidement, pensez à la SASU, la société par actions simplifiée unipersonnelle

Étudiez avec objectivité chaque statut pour adopter le meilleur pour votre projet. Une SASU, par exemple, permet de créer une société avec une personnalité juridique tout en étant seul. Sa transformation en SAS, le moment venu de trouver des associés ou des investisseurs, est simple. 

Créer une entreprise ne coûte pas très cher : de 0 € pour une entreprise individuelle libérale à 39,42 € pour immatriculer une SAS. Ajoutez à cela environ 200 euros de frais pour la publication d’une annonce légale. Toutefois, il faut prendre en compte tous les frais annexes tels que : 

  • honoraires d’avocats ou d’experts-comptables pour vous aider à rédiger les statuts
  • frais de protection des droits de propriété intellectuelle comme les marques, les noms de domaine, voire les brevets
  • coût de votre assurance professionnelle indispensable au démarrage. 

Astuce : faites un point avec un professionnel (avocat, expert-comptable, notaire) sur votre situation personnelle et patrimoniale avant de créer votre entreprise. Il est essentiel de protéger votre famille et vos biens du risque inhérent à la création d’entreprise. De plus, cela vous permettra sans doute de découvrir quelques aides à la création d’entreprise que vous aviez oubliées ! 

 

Étape 4 – Créer votre entreprise en ligne ! 

Toute entreprise commerciale ou artisanale se crée désormais en ligne sur www.guichet-entreprises.fr. Votre demande est ensuite transmise au CFE (centre de formalités des entreprises) compétent. Tout votre dossier est numérisé avec les pièces justificatives. Un point de vigilance : la première étape du dossier, une fois validée, n’est plus modifiable, veillez à la compléter correctement. 

Un bon conseil : créez une nouvelle adresse email dédiée à votre entreprise, même si vous n’avez pas encore de site web professionnel. Un seul email sera utile pour votre dossier de création d’entreprise, vos premières démarches, votre compte bancaire professionnel, etc. 

Et maintenant, lancez-vous ! Macompta.fr accompagne tous les créateurs pour faciliter la bonne gestion de leurs entreprises.  

Une réflexion au sujet de « Création d’entreprise : les étapes clés pour réussir »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *